Le Parlement de la jeunesse pour une Europe élargie

15 au 20 septembre 2002, Landtag de Rhénanie-Palatinat

Par une coopération entre le groupe de recherche Les Jeunes et l’Europe du CAP, le Parlement régional de Rhénanie-Palatinat et le Landeszentrale für politische Bildung (bureau central pour la formation politique du Land de Rhénanie-Palatinat) a eu lieu, du 15 au 20 septembre 2002, le Parlement des jeunes pour une Europe élargie.

Une centaine d’élèves et d’étudiants de Bourgogne, d’Opole (Pologne), des Pays-Bas et de Rhénanie-Palatinat ont tenté de s’initiér en trois jours à des sujets concernant l’Union européenne et de prendre des résolutions relatives à leurs groupes de travail.

Dans les cinq groupes de travail - l’élargissement vers l’Est, la discussion sur la constitution européene, la politique d’environnement et de durabilité, les jeunes en Europe et l’immigration, l’asile et l’intégration - les participants ont été soutenus par des parlementaires du Landtag de Rhénanie-Palatinat. Grâce à leur compétence en la matière, ils ont pu apporter l’input professionnel nécessaire à la discussion et ont pu discuter longuement avec les jeunes à l’intérieur des groupes de travail.

Parallèlement à ce travail en groupes, le groupe de presse a rédigé des rapports et a mené des entretiens avec les parlementaires. Même le ministre-président de Rhénanie-Palatinat, M. Kurt Beck, s’est vu interrogé par ces jeunes journalistes.

Dans le débat en séance plénière, il s’agissait de défendre les résolutions prises au préalable. Les jeunes parlementaires ont présenté leurs résolutions qui ont été discuté. Ensuite des corrections ont été demandées.

Le débat autour du groupe de travail immigration, asile et intégration a été particulièrement animé. Lors de l’élection finale, les cinq résolutions ont été adoptées par la séance plénière avec une majorité simple.

En général, l’allemand était la langue de débat. En séance plénière, les participants de Bourgogne et d’Oppeln ont eu la possibilité de présenter - dans leur langue maternelle - leur point de vue, ainsi ils pouvaient apporter de la clarté à des situations complexes et exprimer leurs positions de manière plus pointue. Ensuite, ces prises de position individuelles ont été traduites du polognais et du français en allemand.

Les participants ont pris un plaisir réel à débattre en temps limité, de formuler des résolutions et d’échanger des points de vue avec les parlementaires du Landtag au sein des groupes de travail.